Prendre soin de ses plantes d’intérieur en hiver

Avoir des plantes à la maison procure un grand bonheur, elles ajoutent de la vie et de la couleur, purifient l’air et font grandir un beau sentiment de fierté chez ceux qui en prennent soin, à condition bien sûr de les garder en vie et en bonne santé. Nous avons la chance de vivre 4 saisons bien distinctes et chacune a ses bons et ses moins bons côtés. Nos hivers longs et froids ne sont certainement pas idéaux pour la plupart des plantes d’intérieur issues de milieux tropicaux chauds, ensoleillés et humides. Si vous souhaitez que vos plantes restent belles et traversent les quelques mois hivernaux plus facilement, il faut ajuster les conditions dans lesquelles elles évoluent et les soins qui leur sont apportés. Voici comment bien prendre soin de vos plantes d’intérieur pendant l’hiver.

Lumière

Ce n’est un secret pour personne, la luminosité est moins importante en hiver qu’en été. Le soleil est là moins souvent, moins longtemps chaque jour et ses rayons sont moins puissants qu’à d’autres périodes de l’année. Certains humains vivent une baisse d’énergie et de productivité à ce moment de l’année – Bonjour dépression saisonnière – et c’est la même chose pour les plantes. Plutôt que les 13 à 15 h d’ensoleillement par jour qu’on connaît en été, les jours les plus courts de l’année ne donnent que 8 h de soleil environ.

Les plantes ont besoin de lumière pour demeurer en vie et en bonne santé. Pendant l’hiver, rapprochez-les des fenêtres le plus possible et ouvrez les rideaux pour qu’elles puissent avoir accès au maximum de soleil. Ne vous inquiétez pas, le soleil n’est pas assez fort de novembre à mars pour brûler les plantes comme c’est le cas l’été. Évitez que les feuilles touchent les vitres par contre, elles pourraient geler.

Vous pouvez aussi ajouter de l’éclairage d’appoint pour maximiser la luminosité. Placez des tubes fluorescents à une trentaine de centimètres au-dessus de vos plantes et réglez la minuterie à 14 h. Vous n’aurez même plus à vous en occuper par la suite et vos plantes poursuivront leur croissance.

Arrosage

Les besoins en eau des plantes sont affectés par différents facteurs dont le type de plante, la grosseur, l’ensoleillement et la température. Il est très important d’ajuster votre calendrier d’arrosage aux besoins de vos plantes. Arroser votre plante quand elle n’a pas besoin d’eau ne lui rendra pas service, au contraire. On a souvent tendance à trop arroser les plantes, c’est une mauvaise habitude à abandonner, hiver comme été.

Le meilleur moyen de savoir si vos plantes ont besoin d’eau est d’enfoncer votre doigt dans le terreau jusqu’à la deuxième jointure. Si c’est sec, c’est le temps d’arroser, si c’est encore humide, on attend quelques jours. Simple et efficace.

Certaines plantes sont en dormance ou en semi-dormance pendant les mois d’hiver et nécessitent moins d’eau, parfois même pas du tout pendant plusieurs jours. Il est très important de respecter ce besoin de repos et de vous ajuster.

Humidité

Avec le chauffage, l’humidité relative de nos maisons descend à vitesse grand V. Il n’est pas rare de voir des taux d’humidité sous les 20 %. En guise de comparatif, l’humidité moyenne du désert est de 25 %. La grande majorité de nos plantes d’intérieur sont heureuses à un minimum de 50 % d’humidité, ce qui n’est pas une mince affaire à atteindre.

Pour compenser, vous pouvez regrouper vos plantes les unes près des autres, sans qu’elles ne se touchent. En groupe, elles peuvent profiter de l’humidité créée par les autres plantes. Vous pouvez aussi soit déplacer vos plantes dans une pièce plus humide comme la salle de bains ou ajouter un humidificateur dans la pièce où sont vos plantes. Plantes comme humains vous en seront reconnaissants.

Vaporiser le feuillage des plantes peut également être bénéfique tout comme les placer sur un lit de gravier. Remplissez un plateau avec du gravier ou des billes d’argile et recouvrez-les à moitié d’eau. Placez vos pots sur les cailloux, sans que le fond ne touche à l’eau, on ne veut surtout pas que les racines baignent dans l’eau. En s’évaporant, l’eau contenue dans le plateau créera une atmosphère humide fort agréable pour les plantes.

Si vous arrivez à créer une belle humidité, il est probable que vos plantes aient besoin de moins d’eau. Vérifiez toujours l’état du terreau avant d’arroser.

Engrais

En hiver, les plantes ne sont pas en croissance. Tenter de les stimuler à cette période de l’année risque d’avoir des résultats plus ou moins intéressants comme de l’étiolement par exemple. Cessez de fertiliser d’octobre à mars et recommencez ensuite en suivant les recommandations du fabricant.

Seule exception : si vous cultivez vos plantes sous des lampes de croissance, vous pouvez poursuivre votre fertilisation comme à l’habitude puisque votre plante continue de pousser normalement, stimulée par l’éclairage que vous lui offrez.

Votre plante a besoin de prendre un petit temps de récupération pour se remettre à croître au retour du printemps et des jours plus longs. Évitez de rempoter vos plantes pendant l’hiver, elles risquent de mettre beaucoup plus de temps à s’en remettre. À moins que ce ne soit vraiment nécessaire, attendez au printemps, vous aurez de bien meilleurs résultats

Soyez très attentif aux signaux d’alerte de vos plantes. Elles vous expriment clairement un besoin quand leurs feuilles se fanent et changent de couleur ou que leurs tiges flétrissent. Si vous avez besoin d’aide pour bien entretenir votre jungle intérieure, n’hésitez pas à demander conseil à nos spécialistes en pépinière.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins de connexion, communément appelés cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt et réaliser des statistiques anonymes de visites.