Lumière et humidité : deux facteurs clés de la réussite de vos plantes intérieures

Lumière et humidité pour les plantes vertes

Vous avez beau donner tout l’amour du monde à vos plantes d’intérieur, de l’eau, de l’engrais… même une petite chanson : rien n’y fait. Après quelques semaines, elles dépérissent et finissent par se retrouver au compost. Les plantes d’intérieur donnent beaucoup de vie à votre décor et ont de nombreux avantages sur la qualité de l’air que vous respirez. Avant de démissionner et de passer aux plantes de plastique, avez-vous pensé que c’est peut-être votre environnement qui ne convient pas aux plantes? Les plantes d’intérieur sont pour la plupart des plantes tropicales et il convient d’essayer de leur fournir un environnement similaire à ce qu’elles connaissent pour qu’elles puissent s’épanouir pleinement. Lumière et humidité sont vos deux principaux alliés.

La bonne luminosité

Les plantes d’intérieur ont besoin d’une certaine quantité de lumière pour croitre et être en santé. Idéalement, il faut les installer dans une pièce baignée de soleil, sans toutefois que les rayons directs du soleil ne les touchent. Le soleil direct, très chaud, a tendance à assécher, voire brûler le feuillage.

Si vous avez peu de fenêtres et que celles-ci sont orientés vers le Nord, il y a fort à parier que vos plantes manquent de luminosité, malheureusement. Nos ampoules incandescentes traditionnelles ne sont pas suffisantes pour palier le manque de lumière naturelle. Vous pouvez toutefois opter pour des halogènes qui ont un bon impact sur les plantes intérieures. Choisissez des variétés qui ne demandent pas trop de lumière. Votre conseiller en pépinière pourra vous diriger vers la bonne variété pour vous.

Ma plante pousse « de travers »?

Votre plante aura naturellement un penchant vers la fenêtre d’où vient le soleil. Si vous souhaitez qu’elle se développe également de tous les côtés, tournez-la de 90 degrés à chaque arrosage. Elle sera ainsi plus égale.

Une humidité contrôlée

Certaines plantes aiment les environnements plus secs, c’est le cas des cactus et autres plantes grasses. D’autres s’épanouissent pleinement en milieu plus humide; les fougères pour ne nommer que celles-là. Généralement, on rechercher une humidité relative qui oscille entre 40 et 60 %. Si vos plantes ont le bout des feuilles sec et noirci ou qu’elles se recroquevillent sur elles-mêmes, c’est probablement trop sec pour leur bien être. Vous pouvez utiliser un humidificateur ou encore placer un récipient d’eau à proximité de vos plantes. L’évaporation les aidera à prendre ce dont elles ont besoin dans l’air. Attention de ne pas laisser les racines de vos plantes baigner dans l’eau, elles pourriront.

Arrosez régulièrement, dès que la terre est sèche, et vaporisez le feuillage de temps à autre. Évitez aussi de placer vos plantes près des sources de chaleur. Le chauffage électrique assèche beaucoup l’air ambiant, vos plantes à proximité souffriront et de sècheresse et de chaleur.

Il existe des centaines de variétés de plantes d’intérieur, fleuries ou non. Informez-vous auprès des spécialistes en magasin pour savoir laquelle convient le mieux à votre environnement. Vous éviterez ainsi bien des déceptions, parce que même la plus belle des plantes, flétrie et fanée dans un coin de votre salon, n’a pas un grand intérêt.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins de connexion, communément appelés cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt et réaliser des statistiques anonymes de visites.